Encore une belle rencontre avec Manu Laplace, artisan coutelier à Thiers

Un couteau 1515 à puce pour ouvrir les rêves

La famille Perez part avec un sérieux atout en poche : un couteau spécialement créé pour l’occasion par l’artisan coutelier d’art Manu Laplace, fondateur et patron de l’atelier 1515 à Thiers. Cet atout présente de multiples avantages. Explications de son créateur.
Pourquoi avez-vous conçu et fabriqué un couteau dédié à Pist’Art Evasion ?
Manu Laplace : -C’est d’abord une histoire entre deux Manu. Avec le même prénom, on était fait pour s’entendre. Mes couteaux passionnaient déjà Manu Perez, il en possédait un. Quand on s’est rencontrés pour la première fois, il m’a parlé de son projet d’expédition en Mongolie. J’avais déjà rencontré un autre aventurier, Marc Mellet qui a écrit en 2008 « Le Monde pour Passager » après un périple en 4×4 de Paris au Kamtchatka. Manu Perez connaissait cette aventure. La sienne, se lancer avec sa femme et ses deux enfants, pour une cause noble, jusqu’en Mongolie s’annonce comme une belle histoire aussi. Alors, je lui ai dit : « OK, je vais te faire un couteau ! ».
Quelles sont les caractéristiques de ce couteau ?
M. L. : -Le cahier des charges a été vite fait. La famille Perez part avec un Land Rover de couleur verte. J’ai trouvé une couleur similaire dans une fibre de carbone que j’avais à l’atelier. La particularité de ce couteau est qu’il contient une puce NFC créée par la société clermontoise Yes It Is. Ce type de puce sert à établir des connections notamment dans le monde médical. Grâce à cette puce, intégrée pour la première fois au monde à un couteau, il suffira de passer le couteau au-dessus de son téléphone portable pour se connecter à la fois sur mon site, www.1515-laplace.com et sur celui de Pist’Art Evasion.
Ce couteau est un lien ?
M. L. : – Précisément. Une fois connecté, chaque porteur du couteau pourra suivre les aventures de la famille Perez, partager ses découvertes, ses rencontres et toutes les péripéties du voyage. Manu Perez aura son propre couteau qu’il posera partout où il passera et le photographiera, comme un signe de reconnaissance. Le logo de Pist’Art Evasion figure sur la lame, l’inscription « Thiers-Mongolie » sur le dos et il y a à l’intérieur une citation sur le voyage que découvrira chaque possesseur du couteau.
Vous présentez ce couteau pour la première fois en public le 23 mars, à qui le destinez-vous ?
M. L. : -C’est un achat intelligent: nous destinons 20% du prix à l’association Les Voyageurs du Cœur (www.voyageursducoeur.org) C’est un couteau haut de gamme de baroudeur, d’explorateur, avec lequel on va partager une aventure. Ses possesseurs vont voyager avec lui et grâce à lui. Il va alimenter leurs rêves. Dans la même lignée, je propose déjà les couteaux de la collection Africa et ceux de collection Globe trotter. Les gens qui partent savent que le premier pas est le plus dur à faire. Ce couteau leur permet de s’évader.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *