Mais à quoi peux bien ressembler notre quotidien sur les pistes?

Partir en voyage ça fait rêver…ne pas travailler pendant 6 mois, se lever sans contrainte horaire, aller où bon nous semble avec ce sentiment puissant de liberté… Le voyage peut en effet donner cette impression de farniente permanente, mais dans les faits voyager dans 2 ou 3 mètres carrés sur une longue durée nécessite une importante organisation et une vigilance accrue pour pouvoir permettre à tous de profiter en toute sécurité. Et les familles baroudeuses vous le diront bien ; voyager c’est tout sauf du repos mais plutôt un nouvel art de vivre auquel il faut s’habituer.

La principale contrainte à laquelle nous devons faire fasse est la gestion de l’eau.   Nous disposons d’une réserve de 90 litres d’eau sanitaire et 15 litres d’eau potable. Nous devons donc être vigilants sur notre consommation surtout lors de la vaisselle et des temps de douche ! On est devenu expert dans la matière en utilisant 16 litres maximum pour laver toute la famille ! Tous les 3 jours nous devons nous réapprovisionner. Pour l’instant la  tâche a été plutôt facile, privilégiant les sources ou rivières  dans les régions montagneuses d’Europe, puis les stations services,  les fontaines ou les pompes à mains  présentes en bout de rues en Russie. Quelque soit  l’origine de l’eau nous la traitons avec des pastilles purifiantes Aquatab qui éliminent toutes bactéries et nous permettent d’utiliser l’eau en toute sérénité ! Pour ce qui est  de l’eau potable, nous avons fait le choix de prendre 3 bidons de 5 litres que nous remplissons d’eau minérale régulièrement.

L’aménagement du 4×4 nous permet d’avoir du courant en permanence pour avoir de la lumière, charger nos appareils électriques et de garder une autonomie sur plusieurs jours en stationnement grâce aux panneaux solaires.  Un webasto (chauffage au gasoil)  nous permet de pouvoir vivre à l’intérieur confortablement les jours de froid.

Concernant l’alimentation, nous avons une capacité de stockage d’environ 1 semaine, mais nous aimons aussi goûter les spécialités locales. Pour l’instant nous nous approvisionnons dans les supermarchés sans difficulté…certains produits comme le fromage nous manquent évidemment mais on trouve globalement de tout…avec parfois des conditionnements différents de chez nous. Les yaourts, par exemple, sont vendus à l’unité, la crème fraîche, le lait, la mayonnaise sont vendus dans des berlingots en plastiques.

Une fois les besoins vitaux gérés, le plus gros du travail reste le rangement du 4×4 ! Vivre dans 3 mètres carrés à 4 impose que chaque chose ait sa place et que tout objet sorti soit rerangé à sa place ! Nous avons d’ailleurs instauré une règle, surtout pour les enfants qui adorent collectionner toutes sortent de bâtons et cailloux : chaque chose qui rentre dans le 4×4 doit laisser place à quelque chose qui en sort….en plus de permettre de gérer l’espace cela apprend aux enfants à prioriser leur besoin et se séparer du superflu.

Les enfants dormant sur une partie des caissons de stockage, le ballet commence dès le réveil !

Voici en quelques lignes comment se déroule une journée type chez nous depuis le départ :

Réveil : nous rangeons le lit du toit relevable (celui des parents) puis montons les duvets des enfants pour pouvoir libérer la place en bas et re-ranger leurs matelas  pour ainsi accéder aux caissons de la vaisselle.

Lorsque la météo est clémente, petit déjeuner tranquille dehors au soleil, après s’être habillé (sinon les enfants risquent de salir leur pyjama…et on économise les vêtements car on n’a pas de machine à laver !)…après avoir sorti la table et les chaises !…Par temps froid, en intérieur nous installons la table pliante, une fois les matelas rangés.

 

Suit ensuite la vaisselle pour Eva pendant que les enfants font leur toilette et que Manu range le camps (replier table et chaises, balayer le 4×4, transvaser l’eau dans les différents réservoirs, ranger les tuyaux d’eau). Un des enfants est préposé à l’essuyage de la vaisselle.

Vient ensuite le temps de la classe ! Les enfants s‘installent à table en extérieur ou intérieur selon le temps pour les leçons et le Français de manière générale. Les maths sont généralement plus fait en route car ils nécessitent moins d’écrits et sont plus facilement intégrés par les enfants…Pas facile de s’improviser enseignant…certaines séances sont parfois un peu tendues mais on se restreint à 1h/1h30 par jour sur 5 jours par semaine, cela reste donc gérable.

 

Pendant ce temps Manu fait le check-up mécanique quotidien du véhicule afin de détecter une éventuelle défaillance.

Nous plions ensuite le toit, accrochons la poubelle sur la porte arrière afin de pouvoir la jeter au premier conteneur venu et quittons le bivouac.

A  midi après avoir roulé quelques heures ou visité selon le programme de la journée, la symphonie recommence version réduite mais il faut tout de même sortir au minimum la table, les chaises, le réchaud si on cuisine un plat chaud…et l’éternelle vaisselle ! Toutes les petites mains s’affèrent, à chacun sa tâche.

Le soir, revient quotidiennement le moment de la recherche d’un lieu de bivouac…pas toujours simple car nous sommes exigeants et avons plusieurs critères de choix non négociables pour passer une bonne nuit en toute sécurité : Le bivouac doit en effet être en retrait de la civilisation, à l’ abris des regards sans être dans une foret trop sombre pour éviter d’être dérangé par la  faune sauvage…Depuis que nous sommes en Russie, la présence de marécages ou d’eaux stagnantes est également rédhibitoire au vu de l’infestation de moustiques dès la fin d’après-midi.

Une fois le lieu choisi (plus ou moins idyllique selon les jours !!…on est quand même passé de la plage de rêve au parking sécurisé en pleine ville)…le manège reprend vie, chaque personnage   prend part au spectacle orchestré par le coucher du soleil ! Déplacement de tout ce qui est stocké à l’arrière sur les caissons sur les sièges avants (chaises, sac de jeux des enfants, rehausseur d’Emma), en prenant soin de ne rien mettre sur le siège conducteur…au cas où l’on  soit dans l’ urgence en pleine nuit de devoir décamper rapidement.

Manu installe la douche, prépare le feu si possibilité il y a.  Eva fait  à manger, les enfants ont un temps de jeux dehors puis tout le monde se met à table après s’être lavé (un jour sur 2 n’exagérons rien !).

On est maintenant rodé pour pouvoir cuisiner et manger dedans lorsqu’il fait froid ou que les moustiques sont trop envahissants ! Une fois le tout rerangé à sa place (selon l’heure et la météo la vaisselle attend parfois le lendemain !) on s’offre en famille un temps jeux de société ou soirée ciné…luxe que l’on s’octroyait beaucoup plus rarement à la maison avant notre départ.

 

La météo a vraiment joué en notre faveur depuis le début mais il est vrai que tout devient beaucoup plus pénible quand il faut gérer la douche, la préparation du repas, le brossage des dents sous la pluie ! Sans parler du linge à laver et à sécher surtout ! Nous avons un bidon de Kayak sur le toit qui permet de brasser le linge avec des noix de lavage pendant que l’on roule…mais pour l’instant, mis à part quelques lessives à la main pour des sous-vêtements facilement étendus sur les filets au plafond du def,  nous avons toujours réussi à trouver des laveries dans les villes traversées.

Après une journée  bien remplie nous nous endormons dans les bras de Morphée,  bercés par les bruits nocturne de la nature.

Cette  organisation nous convient pour l’ instant mais elle a évolué et changera certainement encore  au fil du voyage, enrichie par notre expérience quotidienne. Pour que chacun trouve sa place, nous avons aussi instauré un conseil de famille hebdomadaire durant lequel chacun peut exprimer ses envies, ses émotions, ses plaintes et discuter ensemble des différentes solutions qui s’offrent à nous. Tout comme à la maison, tous les jours ne sont pas magiques mais nous avons la chance de pouvoir prendre le temps de les rendre le plus agréables possibles.

9 commentaires sur “Mais à quoi peux bien ressembler notre quotidien sur les pistes?”

  1. Bonjour Famille Perez

    Chapeau enorme votre conseil périple les enfants attend avec impatience de voir les nouvelles sur le blog.
    Profitez bien
    Bisous camille Sebastiao et Carolina

  2. Bonjour
    Bien du courage !!!
    C’est là qu’on voit qu’une organisation doit être au top !!!pour les tâches quotidiennes.
    En plus maman maîtresse trop cool !!!
    On vous suit !!!!
    Bonne continuation
    Patricia et Alexis

  3. Coucou vous avez de la chance, votre voyage est super!!
    Demain nous aussi, avec la classe, nous allons voyager lors d’une sortie VTT….autour de Loubeyrat!! 😉
    Bonne route.
    Léane

Répondre à Léane Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *